Accueil

Je viens pour m’introduire. J’écris comme on envoie des bouteilles à la mer. Je fais semblant d’être ingénieur. Je trouve des solutions à des problèmes inexistants. Je suis parfaitement inutile. J’aime les adverbes quand ils n’aident pas le verbe. Omniprésence du paradoxe.

Où suis-je ?

M’entendez-vous ?

Actualité de publication

Sortie de « Nous sommes la poussière » le 10 Mai aux Moutons électriques.

Voir toutes mes publications dans la rubrique « écriture« .

Sur ce site

Articles de blog

Mes réflexions du moment sur l’écriture ou sur le monde en général, des chroniques lectures, des articles de fond sur la littérature, des interviews, ou bien sur le monde en général, qui sait ?

Ecriture

Micro-fictions, Nouvelles, Romans…

Vous trouverez ici quelques textes et extraits de textes.

Parlons mots

« Parlons mots » est une tentative de dictionnaire parcellaire et subjectif, à l’inverse de ce que les dictionnaires doivent être. C’est une déclaration d’amour aux points d’interrogation, une mise à distance de la définition, une approche consentie du paradoxe de toute chose.

Galerie

Car il m’arrive aussi de peindre (sur moi)

Derniers Ajouts

Articles
  • On a ce truc en France : l’extrême droite monte, les élections arrivent, il faut réagir, c’est l’urgence, on doit mettre nos différends sous le tapis le temps de sauver ce qui peut l’être. »On s’engueulera plus tard. »Je m’étais résoluu, moi qui passe pourtant mon temps à critiquer les normes oppressives masquées au sein des milieux

  • Un des éternels débats, quand on parle de littérature (ou d’art en général, d’ailleurs) concerne la place à donner aux intentions de l’autaire par rapport à la manière dont l’œuvre est effectivement reçue. Parfois, on veut insister sur l’importance des intentions, pour ramener l’œuvre à ce qu’elle aurait du être si elle n’avait pas été

  • Il y a quelque chose qui me touche dans le dernier livre de Francis Berthelot. Quelque chose de méta, qui n’est pas dans le texte. C’est dans sa raison d’être, dans le contraste que l’on devine entre le texte et le court paragraphe biographique qui le précède, bizarrement intitulé « avertissement », dans le titre aussi :

Parlons mots
  • Motamoter – ou le problème avec le « par cœur »

    C’est presque le contre-poids de ma précédente entrée.Motamoter est un mot camerounais qui signifie « répéter mot à mot, faire du mot à mot sans compréhension » (définition du wikitionnaire). Je l’ai découvert sur instagram dans une publication qui listait des « mots issus de la francophonie dont vous aurez peut-être l’usage ». J’avais, effectivement, un usage pour « motamoter ».

  • Pertiner

    Au début de mon blog, presque avant tout le reste, il y avait cette section (un peu oubliée depuis) intitulée « Parlons mots » que je définissais comme « tentative de dictionnaire parcellaire et subjectif, à l’inverse de ce que les dictionnaires doivent être ». J’aime les mots, j’aime explorer ce qu’ils veulent dire, ce qu’ils connotent, ce qu’ils

Me soutenir, me suivre, me contacter

Si vous aimez mon travail, vous pouvez me soutenir :

Me faire un don sur Ko-fi

S'abonner par email

Me suivre sur instagram

Pour me contacter directement, vous pouvez me joindre à evadserves [at] gmail point com